Il existe au milieu du temps…

…la possibilité d’une île.

http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/nature-environnement/20121123.OBS0307/sandy-island-l-ile-tellement-mysterieuse-qu-elle-n-existe-pas.html

C’est exactement cela. J’avais la possibilité d’exister. Mais au milieu du temps passé sur  l’île de l’oubli, on m’a fait disparaître. Depuis je marche sur un fil.

Ma mère aussi est partie. Définitivement. Chaque jour, j’ai peur pour le reste de ma famille.

Je m’accroche à chaque souvenir mais ma mémoire se perd dans des vagues de pluie.

« La mort de la terre est de naître comme eau, et la mort de l’eau de naître comme air, et de l’air, comme feu, et ainsi de suite. » Héraclite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La petite sauterelle rouge

Je suis une grande sauterelle verte. Pas une sauterelle de cocotier qui vit dans la forêt à côté du bagne. Maintenant, je suis civilisée, je travaille et j’ai ma propre maison. Je chante un peu comme les cigales, mais moins fort.

Je ne peux pas être comparée non plus à la petite sauterelle rouge qui se prend pour une grande sauterelle verte. La petite sauterelle rouge ne connaît qu’un refrain, c’est « Allah Akbar ». C’est déjà pas mal. Elle peut sans doute progresser mais la pauvre vit emprisonnée sur Calédosphère, un blog tenu par un sans foi, ni loi, ni cervelle, entourée par deux catégories de posteurs : ceux qui veulent sauver la planète et ceux qui ne veulent pas sauver la planète.

Et toi, grande sauterelle verte, tu veux sauver la planète ? Oh ben non, je l’ai déjà fait une fois, ça fait mal à la tête. Regarde la petite sauterelle rouge, ça l’a tellement perturbée qu’elle est devenue geek, parle à ma place et veut couper toutes les têtes. « Qu’on lui coupe la tête », elle crie. Comme la reine rouge dans Alice aux pays des merveilles.

Je ne lui en veux pas, c’est une sauvage. Ce n’est pas vraiment de sa faute si elle ne comprend pas la civilisation de mon beau pays et qu’elle essaie très maladroitement de la copier. Parce que dans mon pays, on a la foi, on a aussi la laïcité et on a des lois. On ne coupe pas les têtes. Non. Jamais. On l’a fait, il y a longtemps, mais on ne le fait plus. On a également une justice qui met en prison les gens qui commettent des infractions, notamment les coupeurs de tête. On ne les condamne pas à mort. Et il n’y a pas de droit constitutionnellement garanti ou de tolérance laxiste de posséder une arme pour éventuellement zigouiller son voisin. Bref, on est civilisé.

Après, on a tous des problèmes. Le plus important de mes problèmes, c’est de ne pas disperser mon esprit, d’arriver à me concentrer quand je suis devant un écran. Parce que je sais que de l’autre côté du miroir, il y a le clébard et sa horde de la troisième humanité qui veut sauver la planète et qui, avec sa médiocrité habituelle, risque juste de nous créer un troisième conflit mondial.

Le second problème, c’est qu’il va falloir que je transforme la petite sauterelle rouge qui se prend pour moi. Je ne veux pas l’empêcher de parler. Sans doute est-elle malade et elle a besoin de soins. Mais qu’elle le fasse avec un autre pseudo. Pas le mien. Surtout si elle veut faire la Révolution. Comme l’écrivait Chateaubriand dans la vie de Rancé, « la Révolution est une piscine de sang où se lavèrent les immoralités ». Usurper mon pseudo, ce n’est pas très moral, donc pas très révolutionnaire.

C’est fréquent les gens qui font des transferts sur le blog du sans foi, ni loi, ni cervelle. En psychiatrie, ce type de pathologie est connu. Je ne sais pas. Il faudrait peut-être que j’appelle Docteur Mabuse pour qu’elle change de capuche.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Et ça continue encore et encore…

Je suis une vraie star sur le blog des prisonniers alias Caledosphère. Tous les jours, on parle à ma place. Ce n’est pas que l’usurpateur/trice de mon pseudo m’inquiète beaucoup. Parfois, il/elle dit même des choses intéressantes. C’est juste que je ne comprends pas pourquoi il/elle utilise mon pseudo pour les dire. Il/elle doit manquer d’imagination. Quel est l’intérêt ? Nan, parce que moi, je ne suis rien du tout. Je suis juste un grain de sable, une goutte d’eau, un ver de terre. Il/Elle usurperait l’identité de Johnny Halliday ou de Nadine Morano ou de Benoit Poelvoorde, j’comprendrais. (Je balance ces noms au hasard, il n’y a pas de sens caché…Nan parce que je les connais les parano du web : ils vont se demander : pourquoi elle les cite eux…etc, etc, etc…C’est juste comme ça. C’est parce qu’eux, ils sont un peu connus).

Mais moi, pas du tout. Alors pourquoi usurper mon identité de pseudo ? C’est débile. Je sais qu’ils ne sont pas bien finis sur ce blog mais quand même. J’ai du mal à imaginer que ce soit pour me permettre d’être moins triste. Oui, parce que je ne le dis pas mais je suis une fille triste. Très triste. D’une tristesse absolue. Mon coeur saigne en permanence. Je ne cherche même plus à en trouver les raisons. Je suis un abîme de douleur sans fond. C’est pour cela que j’ai envie de me taire. Parce que la tristesse, cela n’intéresse personne. Et je ne peux même pas le faire puisqu’on parle à ma place. Des fois, j’ai l’impression d’être Ingrid Betancourt. Quand elle était prisonnière, ses co-otages avaient tout fait pour la sortir du groupe. Et puis, ils avaient tout fait pour la faire revenir. Pour qu’elle continue à être leur souffre-douleur. Je les soupçonne de tenter cette manipulation. Alors que c’est inutile, je ne suis plus leur prisonnière. Je me suis échappée.

Je ne sais pas comment faire. Pourtant, j’ai demandé gentiment qu’on supprime tous les messages déposés en mon nom de pseudo depuis le 8 septembre sur Calédopart. Oui, j’l’appelle Calédopart maintenant parce que la nouvelle présentation ressemble beaucoup à celle de Mediapart. On dirait du copié-collé.  Personnellement, je m’en fous. La vie des chiens qui aboient ne me regarde pas. C’est juste que j’aimerais bien qu’ils m’oublient. Nan parce que ces cons de chiens, ils emmerdent tout le monde avec le devoir de mémoire, mais le droit à l’oubli, ils ne connaissent pas. Bref. Il va falloir que je trouve une solution plus musclée pour ne plus être poursuivie par un looper/loser qui veut entrer dans ma cervelle. Déjà qu’il n’y a plus grand chose dedans alors si, en plus, on ne m’y met que des trucs de guerre . 🙂

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Mais quel est cet imposteur qui vient troubler mon silence ?

« Si ça continue, tu vas voir, si ça continue, moi aussi je fais la guérilla dans le maquis du web. Pis, tu vas voir, alors là, tu vas voir, ça va filer droit dans les rangs. Prends garde à toi, soldat ! Garde à vous et tout et tout. Après, les borgnes, les aveugles et les valets, il ne faudra pas qu’ils viennent se plaindre d’avoir une saleté demi-graine ».

Depuis le 8 septembre, un usurpateur ou une usurpatrice utilise mon pseudo sur Calédosphère. Bon, il n’a pas l’air bien malin ni dangereux. Mais néanmoins, je n’aime pas trop ça. Quel intérêt ? Je voulais signaler cet abus au propriétaire du blog mais je ne peux même pas m’inscrire avec mon adresse. D’ici, à ce qu’ils me piquent mon blog aussi ! On ne sait jamais. En plus, c’est un peu pénible…Parce que même sur mon blog, j’ai du mal à rentrer. Je ne sais pas, ils ont dû craqué ma messagerie.

Aujourd’hui, sur Calédosphère, c’est I am the star. 11*, comme ils disent dans la secte du clébard. Pour rappeler ces deux tours qui sont tombées depuis 11 ans. Le 11 n’a jamais été le chiffre des étoiles. D’abord, pourquoi les étoiles auraient un chiffre ? Je veux bien que les écrivains ou les astronomes leur en donnent. Mais à la base, je ne suis pas sûre qu’elles en aient un. Donc devoir de mémoire habituel : les pauvres américains, tout ça, etc, etc…etc…Bizarrement, cela n’a pas buzzé sur cette date, comme d’habitude. Mais bon, il ne faut pas me demander pourquoi, si je le savais, je ne me ferais pas pirater mon pseudo. Rendons hommage à ces pauvres personnes mortes bêtement. Et, ce qu’il faut se dire, c’est que si les familles des victimes n’en entendent pas parler aujourd’hui, au moins, cela ne remuera pas le couteau dans leur plaie. Mes sincères condoléances aussi à la famille de Charly Pidjot, que je ne connaissais pas, mais ce n’est pas grave. D’abord, cela permettra peut-être d’éviter que l’usurpateur(trice) qui en sait beaucoup plus que moi sur ce monsieur en fasse des tonnes en mon nom de pseudo. Et ensuite, je me dis que c’est bien triste les gens qui partent trop tôt mais je ne vais pas non plus en rajouter parce que, comme je ne connais pas sa famille, ils peuvent aussi trouver cela très désagréable que je me mêle, voire que je m’emmêle dans leur intimité et leur recueillement.

Par contre, les plaies actuelles, le gouffre de souffrance des familles des 27000 morts en Syrie, le clébard, il s’en fout. D’abord, le clébard, il ne pense qu’au cul. Il croit dans son crâne d’oeuf que l’humanité toute entière se gère avec le cul. C’est normal, lui, il n’est pas beau, alors il ne doit pas niquer souvent. Son problème, c’est exactement ça, il panique souvent, alors il veut sauver le monde. C’est sa mission. Mission divine, il dit. « Il faut recomposer les familles séparées à l’origine par la main divine. Retrouver le caniche, petit-fils du cocker, et marier la siamoise avec un cousin de la mère de l’abyssin. Arche de Noé, Arche de Noé, sinon le monde va s’écrouler. » Non mais, j’t’en foutrais moi d’écrire des conneries pareilles !!! Il croit que je suis née de la dernière pluie ? Que je suis croisée avec une autruche ?

Fire it up – Joe Cocker

Il panique…Ce n’est pas comme Dominique. Dominique, lui, il est beau. C’est le seul politique beau qu’on a et il est en garde en vue. Moi, je le garderais bien à vue ! La démarche de félin, le regard un peu méprisant, la retenue aristocratique, cette petite ride qui se dessine sur le bord de son léger sourire en coin…si en plus, il met son petit pull noir à col roulé…ouh la la…ouh la la…Bon libido, calme-toi. Après, on va croire que t’es comme le clébard. Couchée. Le problème, avec les types beaux, c’est qu’ils savent qu’ils peuvent tout avoir, alors ils ne se battent pas pour le pouvoir. Et, du coup, souvent on a des moches.

Bref. Sans intérêt. Tout cela pour dire que l’usurpateur ou l’usurpatrice sur Calédodébilemento a intérêt à arrêter rapidement son petit jeu. Sinon, je lui envoie la police nationale, voire le Raid, ou pire encore le GIGN. Ouais, parce que j’ai des copains dans la police, moi. Fais gaffe !

 

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires

FERMETURE DU BLOG

Bon, cela faisait un moment que je voulais le faire mais là, c’est WordPress qui m’en donne l’occasion. Désormais, pour pouvoir mettre des vidéos en ligne, je devrai payer environ 60 dollars. Or, il n’est pas question que je paye quoi que ce soit pour m’exprimer sur le net. Ou pour partager des vidéos accessibles normalement à tous ceux qui sont abonnés à Internet. Par conséquent, je ne dirai plus rien sur ce blog.

D’autant que d’être espionnée en permanence par Big Brother, j’en ai ras-le-bol.

Et que parler sous un masque, c’est juste bon pour les nuls qui veulent brailler, qui n’assument pas leur ignorance ou leurs défauts physiques. Ou qui ont peur pour je ne sais quelle raison de mourir. Or, moi ça va. Je suis beaucoup plus calme qu’avant. Je sais que je suis con, que physiquement je vieillis, et que la mort…et bien…cela arrivera le jour où cela doit arriver…

Donc, basta ! 🙂

Des bisous à tous ceux qui me suivaient et que je ne connais pas. Et à ceux que je connais aussi. Ciao !

Mise à jour – 7 sept 2011 : Petite précision à Google Wikipedia Bullshit Brother qui est en train de péter un câble pas du tout diplomatique : le 26 août n’a jamais été la Sainte Mariam et ses dérivés (Marine, Meriem, Moïra, Mia, Maryline, Murielle, Marie, etc…etc…etc…). JAMAIS. En France, tous ces prénoms se fêtent le plus souvent le 15 août.

 

Publié dans Uncategorized | 4 commentaires

C’est un scandale !!! :-)

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Dans le royaume des sourds, on pardonne

Enfin, je crois…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire